Inscription réussie!

 
 

L'inévitable remontée des taux d'intérêt

Dernière mise à jour : 25 janv.

Cher lecteur, membre du site www.realexpert.ch et confrères, est-il venu le temps de se préparer à une augmentation des taux d'intérêt ? Dans les faits, elle a déjà commencé, mais va-t-elle durer ?


Pour ce faire, regardons de plus près l'évolution du marché et l'influence des facteurs économiques sur les taux d'intérêts obligataires à long terme. Pourquoi les taux d'intérêt des obligations? Car ces taux sont en général suivis par les hypothèques à taux variable selon le graphique ci-dessous:


Marguet Realexpert blog immobilier comparaison entre taux obligation et taux hypothécaires suisse
Source : Macrobond, BNS, UBS CIO GWM / La Vie économique

Voici une formule permettant de calculer les taux d'intérêt à long terme (taux obligataires des pays)


Taux d'intérêt à long terme = Taux intérêts court terme + Cout de l'opportunité + prime de risque

la prime de risque est calculée selon :

  1. l'inflation

  2. le taux de croissance

  3. les comptes publics, la dette et la crédibilité des États


Voici l'évolution en chiffre de ces trois facteurs (1) INFLATION - (2) TAUX DE CROISSANCE - (3) COMPTES PUBLIC, coté Europe, américain et suisse:


(1) L'inflation (hausse globale des prix) est bien présente, et atteint un taux de 5% dans la zone euro (voir le graphique ci-dessous, qui compare l'inflation avec le taux directeur de la BCE). Ceci est dû à l'effet "planche à billets", stratégie de la BCE (banque centrale européenne) la BNS (Banque Nationale suisse) et de la FED (banque centrale des États-Unis) afin de relancer l'économie.


Marguet Realexpert blog taux d'inflation zone euro
En rouge : Taux de refinancement de la BCE - En Bleu: taux d'inflation zone Euro

Il fut légitime de faire "tourner la planche à billets" (cette expression signifie qu'un État ou une banque centrale crée de la monnaie afin de financer son fonctionnement) afin de soutenir l'économie dans un contexte de pandémie. Mais dans le paradigme actuel d'inflation atteignant les 5% pour la zone euro, la BCE ne va pas pouvoir maintenir ce cap si elle veut remplir sa mission de maintenir la stabilité des prix (selon l'art 127 TFUE).

Du côté américain, la Réserve fédérale américaine a annoncé une augmentation des taux par palier afin de diminuer l'effet de l'augmentation des prix qui atteint 6,9% aux USA, leur plus haut taux d'inflation depuis juin 1982 (voir graphique ci-dessous) ! La BNS va être donc mise sous pression par cette augmentation des taux outre-Atlantique.


Marguet Realexpert Blog prix à la consommation USA
Prix à la consommation USA. En bleu : Prix à la consommation - En rouge: Prix à la consommation hors énergie et alimentaire

En Suisse, l'augmentation des prix à la consommation a augmenté pour atteindre un renchérissement annuel de 1.5% en décembre 2021 par rapport au même mois de l'année précédente.

Marguet Realexpert blog immobilier IPC ou ISPC Suisse
ISPC comparaison par année
Un élément également à observer est l'inflation des prix à la production, qui a atteint des sommets historiques.

Ce qui signifie que les importations peuvent fortement décroître et que l'inflation générale doit diminuer afin que les pays concernés gardent leur compétitivité.

Glissement annuel des prix à la production fin 2021

Un plus haut historique depuis

Espagne

33.1%

sommet historique

Italie

22.1%

sommet historique

Zone Euro

23.7%

sommet historique

Allemagne

19.2%

sommet historique

France

16.3%

sommet historique

Etats-Unis

9.7%

août 2008, puis juin 1981

Japon

8%

janvier 1981

Suisse

5.1%

2018

Cette hausse des prix est donc généralisée, ce qui va pousser les banques centrales à réagir afin de lutter contre cette inflation.

(2) Côté PIB (produit intérieur brut = indicateur économique qui permet de quantifier la production de richesse), l'Europe est fragile avec un PIB qui peine à grimper. Prenons l'exemple de l'Allemagne, son PIB est en chute libre, notamment dans le secteur des services (voir graphique ci-dessous). La pandémie n'étant pas terminée avec l'arrivée des nouveaux variants, une récession est un scénario aujourd'hui imaginable en Allemagne.

Marguet Realexpert Blog PIB Allemagne
PIB Allemagne. Courbe rouge: PIB manufacturier - Courbe verte: PIB des services - Courbe bleue: PIB total

Les États-Unis ont cependant un PIB solide de 5.6% avec un taux de chômage relativement faible à 3,9%, ce qui leur permet de supporter une augmentation des taux.

La Suisse fait bonne figure pour l'instant dans sa croissance grâce notamment à son secteur pharmaceutique. Cependant, les pronostics de croissance sont à la baisse, il est prévu une progression 2,3% en 2022 et de 1,6% pour 2023, contre des prévisions de 3,3% en 2021.

Marguet Realexpert blog immobilier Comparaison des prévisons de croissance réelle du PIB
Comparaison des prévisons de croissance réelle du PIB

Pour se faire une idée des perspectives mondiales économiques à la baisse, voici la variation du PIB réel en % de quelques grandes puissances économiques :

2020

2021

2022

Etats-Unis

-3.4

5.6

2.9

Japon

-4.6

1.6

1.2

Zone Euro

-6.5

5.3

2.3

Allemagne

-4.9

2.8

2.4

France

-8

6.9

2.3

Italie

-9

6.5

1.8

Royaume-Uni

-9.4

7.9

3.4

Chine

2.2

8.3

5.3

Inde

-6.9

8.3

7.9

Monde

-3.1

5.7

3.4

Suisse

-2.4

3.3

2.3


(3) Un niveau record des dettes publiques et déficits budgétaires. La France a augmenté sa dette qui atteint des sommets, on se rapproche d'une dette de 3'000 milliards, soit 120% de son PIB !

La dette anglaise a franchi le cap des 100% de dette par rapport à son PIB et subit un des plus grand déficit budgétaire mondial, équivalent à 1/5 de son PIB.


Marguet Realexpert Blog taux de la dette UK
Taux de la dette en Angleterre, en % de son PIB

Les États-Unis ont enregistré en 2021 leur deuxième plus grand déficit budgétaire depuis la Seconde Guerre mondiale tandis que la dette fédérale a continué de grimper au-delà du PIB pour atteindre 125% de son PIB.


Voici un tableau permettant de se rendre compte de l'augmentation des dettes publiques en Europe (les montants représentent des ratios de la dette publique / PIB en %).

Au T4 2019

Au T4 2020

Fin 2021

Grèce

180.5

205.7

211

Italie

134.3

155.6

160

Portugal

116.6

135.2

139

Espagne

95.5

120

124

France

97.5

115

120

Chypre

91.1

115.3

119

Belgique

97.7

112.8

114

Zone Euro

83.6

97.3

103

Allemagne

58.9

68.7

70

Suisse

39.8

43.1

45.7


Conclusion: en une année, nous pouvons déjà observer l'augmentation des taux d'intérêt des obligations d'États à 10 ans selon le tableau ci-dessus.

Taux d'intérêts des obligations d'Etats à 10 ans

En janvier 2021

le 17 janvier 2022

Etats-Unis

1,01%

1,8%

Grèce

0,6%

1,61%

Italie