Inscription réussie!

 
 

La stratégie Mitterrand

Dernière mise à jour : 2 mars

Chers amis, membres, professionnels de l'immobilier et confrères, cette semaine, nous n'allons parler ni d'immobilier, ni de la bourse, mais de stratégie.


Chaque chef d'entreprise, promoteur immobilier, personne en free-lance ou particulier a une stratégie. Le succès dans ses affaires ou de sa vie dépendra en partie de la qualité de cette tactique. François Mitterrand était sans conteste un grand stratégiste politique, nous allons parcourir ensemble une de ces manœuvres qui lui a permis de rester à la tête de l'État français, alors que sa popularité était en pleine dégringolade.


Nous sommes le 26 août 1985, les acteurs des législatives qui aura lieu en mars 1986 se préparent. François Mitterrand est au pouvoir, le parti socialiste est au plus bas dans les sondages, il craint une marée bleue lors des prochaines législatives.

Article Marguet RealExpert - Article du Time magasine de 1986 sur la présidentielle française François Mitterrand
Extrait d'un article du Time d'août 1986, aimablement prêté par Urs Jelen d'Arosa

(Vous pouvez télécharger l'entier de l'article du TIME ci-dessous)

The Time august 26 1985
.pdf
Download PDF • 2.39MB

"Le bon général a gagné la bataille avant de l'engager."

(l'art de la guerre, Sun Tzu)


Mais François Mitterrand a une idée. Il décide d'instaurer "la proportionnelle" intégrale aux législatives de 1986 (faisant partie de ses 110 propositions pour la France), dans le but de réduire la majorité de droite et défier les sondages qui prédisent une large défaite de la gauche avec le scrutin à deux tours.


Ce scrutin marqua en effet un tournant dans l'histoire de la Cinquième République puisque, pour la première fois sous ce régime (et la seule à ce jour), des élections législatives se déroulent au scrutin proportionnel (départemental à un seul tour) accompagné d'une hausse du nombre de députés de 491 à 577.


Pour le parti socialiste, le pari est en partie réussi. Même si la gauche perd le contrôle de l'Assemblée au profit du RPR (rassemblement pour la république) et de l'UDF (union pour la démocratie française), le bloc de droite ne dispose finalement que d'une très courte majorité absolue.


"Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis"

(Le Parrain 2, Francis Ford Coppola)


François Mitterrand nomme Jacques Chirac en tant que Premier ministre. Celle-ci conduit à une nouvelle définition du rôle du président, qui se voit réduit à une figure arbitrale et symbolique, tandis que le Premier ministre devient de fait le chef de l'exécutif.

En nommant ainsi Jacques Chirac, tête de file du RPR sorti vainqueur des législatives, Premier ministre, Mitterrand espère ainsi le fatiguer et rendre son parti impopulaire en vue de l'élection présidentielle de 1988.


Marguet Realexpert blog résultats des législatives français de 1986
Résultats des législatives françaises de 1986 (source Wikipedia)

"Diviser pour mieux régner"

(En latin "divide et impera", Philippe II de Macédoine)


La proportionnelle profite surtout au Front national, qui fait une entrée fracassante au Palais Bourbon, avec 35 élus. Jean-Marie Le Pen, qui prend la présidence du groupe baptisé «Rassemblement national», exulte: «Notre premier objectif, qui est de battre le Parti communiste, est atteint», se réjouit-il au soir du second tour.


Marguet Realexert blog élection législatives françaises 1986, Jean Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen à l'Assemblée nationale, en avril 1986. GEORGES BENDRIHEM/AFP

"Par conviction autant que par opportunisme, François Mitterrand avait décidé d'instaurer la proportionnelle intégrale aux législatives de 1986, permettant l'élection de 35 députés du Front national"

(Le Figaro)


Une stratégie que les responsables socialistes de l'époque assument aujourd'hui pleinement. «La droite allait l'emporter et la proportionnelle a été un scrutin fait pour freiner et empêcher la droite d'avoir une écrasante majorité à l'Assemblée nationale», expliquait récemment Lionel Jospin dans un documentaire consacré au parti frontiste. «Est-ce que le Front national était dangereux? Non. Il ne pouvait pas prétendre à autre chose qu'à un bavardage politique», ajoutait également Roland Dumas.


“C'est toujours l'impatience de gagner qui fait perdre.”

(Louis XIV)


La stratégie de François Mitterrand atteint se finalise lors des élections législatives françaises de 1988, à la suite de la dissolution de l'Assemblée nationale par lui-même, afin d'élire la IXe législature de la Cinquième République.


En effet, la cohabitation permet au chef de l’État socialiste de regagner en popularité en lui permettant d'être réélu, en marquant la fin de la première cohabitation et permet également le retour d'une majorité de gauche à l'Assemblée nationale.


Échec et mat.



Conseil de Marguet RealExpert:

Toute stratégie gagnante ne peut pas se faire aux dépens des valeurs.

Le temps est l'allié le plus puissant, il dévoile les mensonges et accentue les vérités.Toute tactique doit être pensée à long terme avec des principes basés sur la dignité.Le vrai vainqueur est celui qui aura eu du plaisir durant le chemin et qui se retrouve accompagné au sommet.


Sources: Time édition 26 août 1986, Le Figaro, Wikipédia, France 3 Pays de la Loire.

99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout