top of page
Pas encore abonné ?

Merci de vous être abonné !

  • Photo du rédacteurSamuel Marguet

Genève est la ville la plus chère d'Europe, malgré la LDTR...

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023

Chers lecteurs, en découvrant le classement indiquant les villes les plus chères d'Europe, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux mesures de soutien en faveur des locataires de Genève, incitées par la fameuse LDTR (Loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d’habitation) genevoise.


La vidéo:


Le Classement:

Voici donc les 11 villes du classement selon ECA international

Il est intéressant de noter que parmi les quatre premières villes du classement, 3 sont situées en Suisse.


Selon les mêmes critères, Genève se retrouve au 3e rang du classement mondial des villes les plus chères au monde.



Les loyers et la LDTR:

Intéressons-nous maintenant aux critères du coût de la vie entrant en compte dans ce classement, qui sont:

  • Aliments : épicerie ; produits laitiers ; viande et poisson ; fruits et légumes frais

  • De base : Articles ménagers ; biens de loisirs ; services généraux ; services de loisirs

  • Généralités : Vêtements ; produits électriques ; automobiliste ; repas ; alcool et tabac

  • Coûts des services publics

  • Transports en commun

  • Loyers

C'est le dernier critère qui a retenu mon attention (celui des loyers), car

Genève a le système le plus restrictif de Suisse pour éviter la flambée des loyers

Sa fameuse LDTR (Loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d’habitation) de 1996, imposant un prix de location par pièces maximales, limitant les augmentations de loyer en cas de travaux.


En 2022, le prix par pièces est au maximum 3528 francs la pièce par année (source www.ge.ch), donnant les locations maximales suivantes (à Genève, la cuisine compte comme une pièce):


Studio: Chf 588.-/mois

2 pièces: Chf 882.-/mois

3 pièces: Chf 1'176.-/mois

4 pièces: Chf 1'470.-/mois


Ces loyers correspondent (environ) aux loyers du marché de Romont dans le canton de Fribourg !

(De180.-/m2 à 282.-/m2, selon les annonces internet récoltées par Popety.io pour Romont)


La conclusion:

En théorie, la LDTR genevoise devrait avoir pour conséquence une limitation des loyers, mais forcé de constater que sur le terrain, c'est une autre histoire.

Le parc immobilier genevois est un des moins bien entretenus de Suisse, notamment à cause de cette loi. Ceci, car les propriétaires ne peuvent pas répercuter le coût des travaux sur les loyers.


Une solution possible:

Construire plus de logements et ceci rapidement !

Et pour ceci, il faut faciliter les procédures de mise à l'enquête et la gestion des oppositions.


Cet article vous parle, vous avez un autre avis ou des remarques à formuler ?

N'hésitez pas à le commenter !

97 vues0 commentaire
bottom of page